Publié le

Riez en famille !

Le yoga du rire… sans blague ?
Lolita Aucourt, professeure de yoga du rire à l’École du positif, à Rennes, nous parle de cette pratique.

Comment est né le yoga du rire ?

Le yoga du rire a été inventé en Inde par le docteur Kataria en 1995. Quand nous rions, nous libérons naturellement certaines hormones telles que les endorphines, qui ont un double effet analgésique et stimulant, ou la sérotonine, qui est bonne pour le sommeil. Comme le corps ne fait pas la différence entre les rires naturels et les rires simulés, lorsque nous nous forçons à rire, nous produisons également ces hormones. Et c’est ainsi qu’est né le yoga du rire, pratiqué aujourd’hui dans 108 pays.

Peut-on pratiquer le yoga du rire avec ses enfants ?

Bien sûr ! Avec les enfants, il n’y a pas trop de difficultés. Le groupe bénéficie plutôt de leur rire spontané, de leur envie de jouer. Saviez-vous qu’un enfant peut rire plus d’une centaine de fois par jour ? C’est cinq fois plus qu’un adulte.

Y a-t-il d’autres bénéfices à le pratiquer en famille ?

Les retours que nous avons montrent que le yoga du rire permet vraiment d’améliorer la relation parent-enfant. Quand des enfants viennent avec leurs parents, ils découvrent que leurs parents peuvent avoir envie de se lâcher. Ils sont surpris et amusés, et les relations s’améliorent par la suite.

Rions-nous trop peu pour avoir besoin du yoga du rire ?

Hélas oui, nous ne rions pas assez. L’actualité ou notre travail nous en empêche trop souvent. Pourtant, rire est une grande récréation, qui nous coupe de nos tracas et de l’extérieur pendant un moment. On en ressort ressourcés, pleins d’élan et plus réceptifs aux personnes et aux situations positives. Et, finalement, petit à petit, on passe plus de temps à s’amuser et à rire. C’est vertueux.

Propos recueillis par Norédine Benazdia